L’UN n’aura pas désigné de candidat : la messe de requiem est dite - Times Gabon

L’UN n’aura pas désigné de candidat : la messe de requiem est dite

by Freddy Mughele Laisser une réponse 7

Union-nationale
Pour la grande majorité des chrétiens du monde, la période de Pâques est célébrée, parce que c’est le jour de la résurrection de Jésus Christ, après le supplice qui lui a été infligé deux jours avant. Le temps de la résurrection est celui pour une nouvelle renaissance. Or, à l’Union nationale (UN) qui tenait son premier congrès au même moment des festivités pascales, c’est presque une messe de requiem qui a été consacrée avec la bénédiction du clan de l’Ancienne Sobraga. Parce que André Mba Obame,dit AMO, (paix à son âme !), n’est plus de ce monde, que l’UN-version Myboto a été incapable de trouver dans ses rangs, un homme, un vrai pour représenter le parti à la prochaine présidentielle. Même pour faire semblant de candidat à la candidature au sein du parti, comme l’a fait cet insignifiant et profito-situationniste prétendu évêque, Mike Jocktane.

Rien du tout. Le congrès de l’UN a accouché d’une souris. Entre la tendance Gérard Ella Nguema, le clan Eyeghe Ndong et celui des Souverainistes, l’UN est déjà en lambeaux. Au point où ce parti est sens dessus dessous, comme dans une décharge publique. Impossible dans ces conditions de trouver un candidat, alors qu’il n’y a pas longtemps, on a vu l’un de ses vice-présidents, Casimir Oye Mba -ce peureux qui avait déjà fui ses électeurs à la veille de l’élection du 30 août 2009- s’essayer dans des tribunes à travers les journaux proches de l’Ancienne Sobraga. Et d’aucuns avaient même vu dans les sorties de ce poltron, une sorte d’échauffement, avant son adoubement pendant le congrès. Malheureusement, il n’en a rien été. Casimir Oye Mba rime désormais avec poltronnerie. L’homme le sait. Même dans son camp, il est vomi. Résultat : il n’y a plus d’homme à la carrure d’homme d’Etat. Ce n’est pas cet autre insignifiant, le sénateur d’Oyem, Jean-Christophe Owono Nguema qui peut faire l’affaire. Sauf à compter soutenir un autre candidat de l’opposition. Pas Jean Ping que l’Ancienne Sobraga exècre et accuse d’avoir dynamité l’UN, en piochant parmi les militants et des membres de haut vol de son directoire.

A l’UN, on est incapable de trouver un homme pour aller se frotter contre la redoutable machine représentée par Ali Bongo Ondimba. Lequel est le projet de société pourtant de ces opposants de l’Ancienne Sobraga. Mais voilà, comme Myboto et ses amis qui savent qu’ils n’ont pas de couilles assez solides, et mieux, n’ont jamais fait le deuil d’AMO, viennent de prouver aux yeux du monde qu’ils sont des professionnels de la parlote. Et des amateurs de la politique.

La messe de requiem de l’UN a donc été dite. Ainsi soit-il!

timesgabon android

Comments (7)

  1. tout ce chaillu pour ca franchement les gars vous n’etes pas prets

  2. Des tocards, ils manquent de sérieux

  3. Ainsi soit il . et quils ne rendent personne responsable de leur défaite futurs.

  4. Ils sont conscience de leur échec aux prochaines élections présidentielles.

  5. Une bande de guignols en quête d’identité et en manque d’amour propre.

  6. Que des mariols au sein de cette opposition. Je dis hein personne n’a une paire de couilles à l’UN là.

  7. Mais c’est pas vrai , comment l’UN ne présente aucun candidats. Mais à quoi il joue ?

Comments are closed.