Maintenant que Maixent Accrombessi n'est plus DC, vous vivez mieux ? - Times Gabon

Maintenant que Maixent Accrombessi n’est plus DC, vous vivez mieux ?

December 23, 2016 - 09:00

by Gabriel Bohnn Laisser une réponse 0

ACCROMBESSI
Jamais on n’avait vu un homme centraliser autant de haine autour de lui. L’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo n’a connu que le désamour durant son séjour en tant que collaborateur du Président de la République. Les Gabonais avaient pensé qu’il suffisait de le démettre de ses fonctions de directeur de cabinet pour qu’on assiste à un deuxième boom pétrolier. Comme si Maixent Accrombessi s’était assis sur le puits de pétrole national.

Je dois avouer qu’Accrombessi n’est pas exempt de tout reproche. D’abord l’intelligence de ses plus proches collaborateurs était sérieusement mise en doute par l’opinion. Mais aussi le train de vie de ses amis et protégés en disait long sur ce que pouvait être son propre train de vie. Ensuite, on le croyait capable de se substituer au premier ministre au point où l’on l’imaginait en conflit permanent avec les premiers ministres successifs d’Ali Bongo.

Le Chef de l’Etat a eu la main lente mais il l’a fait, Accrombessi n’est plus DC. Cela a t-il changé quelque chose dans le quotidien de ceux qui aboyaient à longueur de journées ? Les Gabonais sont-ils plus heureux aujourd’hui qu’ils ne l’étaient du temps du tout puissant Accrombessi ? J’en doute.

Aujourd’hui, qui est responsable de la misère dans laquelle se vautre 30% de nos compatriotes? Est-ce toujours Accrombessi ? J’en doute. Le gouvernement doit être tenu responsable de l’état du pays. Le bouc-émissaire parfait n’est plus à la prestigieuse fonction. Qui allez-vous aujourd’hui rendre responsable de tous les maux du Gabon? Cherchez encore. Lorsque vous aurez trouvé un nouveau coupable, dites-le moi pour que je le dise à mon tour à Maixent Accrombessi si j’arrive à trouver son numéro de portable. Accrombessi, je ne le connais ni d’Adam ni d’Eve, je ne l’aimais pas en tant que DC, mais je ne le détestais pas non plus. Finalement, il n’était pas le mal Gabonais. Que l’histoire l’innocente.

timesgabon android