ANGTI: l'agence budgétivore doit-elle continuer en temps de crise économique ? - Times Gabon

ANGTI: l’agence budgétivore doit-elle continuer en temps de crise économique ?

December 20, 2016 - 17:56

by Gabriel Bohnn Laisser une réponse 0

ANGT
De sérieuses questions sur l’opportunité de l’ANGTI ( l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures ) défunte ANGT ont souvent été soulevées par les Gabonais. Si cette agence aux gros budgets se justifiait par la volonté du gouvernement d’avoir un bras armé dans l’exécution des grands travaux, aujourd’hui avec la crise économique, l’opportunité d’une telle agence pose problème. D’autant plus que les salaires de ses expatriés constituent l’essentiel des dépenses de fonctionnement.

Aujourd’hui l’état ne semble plus avoir les moyens de se payer le luxe d’une agence aussi budgétivore que controversée. Un audit du personnel expatrié de cette agence pourrait être fait Pour éviter les injustices que subissent les Gabonais qui y travaillent. Nos compatriotes se contentent de salaires misérables même à compétences égales. Des avantages telles que les billets d’avion pour les expatriés n’ont pas d’équivalents chez les Gabonais.

En plus de cela, l’état qui est en proie à une crise de liquidité du fait de l’affolement des cours du pétrole ne pourra plus injecter autant d’argent pour l’ANGTI. Il est fort probable que budget de cette agence dans la prochaine loi de finances soit revu à la baisse. Cela voudrait dire moins de grands travaux à superviser pour le même personnel. Le tout premier DG de cette agence le très critiqué Henry Ohayon avait parlé de gabonisation. Plus de 6 ans plus tard, la gabonisation n’est toujours pas complète. Pour être dans l’objectif des restrictions budgétaires, il faudra supprimer du personnel et à ce jeu-là, les Gabonais seraient en droit de garder leurs emplois. Sauf si le gouvernement à d’autres objectifs que le plein emploi de ceux pour qui il travaille.

timesgabon android