Crise post-électorale: Les hackers russes piratent l'élection américaine - Times Gabon

Crise post-électorale: Les hackers russes piratent l’élection américaine

December 16, 2016 - 10:46

by Gabriel Bohnn Laisser une réponse 1

Putin Obama

L’affaire pourrait faire sourire s’il s’agissait d’un pays Africain. On se rappelle que pour le cas du Gabon, plusieurs internautes s’étaient moqués de la fameuse affaire du hacker ivoirien. Cette fois-ci c’est aux Etats-Unis que l’affaire se passe. Barack Obama en personne vient d’accuser très clairement le gouvernement Russie d’avoir saboter le système informatique électorale Americain. L’objectif de cette cyber attaque était de favoriser le candidat républicain Donald Trump à la présidentielle américaine.

C’est exactement le même procédé qui avait été utilisé par l’opposant Jean Ping pour essayer d’influencer le vote et l’opinion au Gabon. Barack Obama a immédiatement demandé au FBI d’enquêter sur les liens existants entre la victoire de Donald Trump et cette cyber attaque commanditée par Vladimir Poutine lui-même. Le Président américain qui tenait à boucler cette affaire avant qu’il ne quitte la Maison Blanche s’est vu rendre des conclusions qui attestent l’ingérence du gouvernement russe dans l’élection américaine. Hier, Obama a dit que cette cyber attaque ne resterait pas sans réponse et que Moscou pourrait s’attendre à une riposte.

Obama et Poutine ne se sont réellement jamais appréciés malgré les tentatives de rapprochement au début du deuxième mandat du président américain. L’annexion de la Crimée ukrainienne et la politique militaro-expansionniste de la Russie ont complètement dégradé les relations bilatérales entre les USA et la Russie. Avec l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis et la nomination du milliardaire et russophile Rex Tillerson au poste de secrétaire d’état américain, on devrait assister à un réchauffement de l’axe Washington-Moscou.

timesgabon android

Comments (1)

  1. Effectivement chers responsables de gabontimes. quand c’est en Afrique on a des mots l’UE protege ce criminel ping voila l’affaire se passe au pays qu’on parlerait de la democratie on peut aussi dire qu’il n’existe pas de la democratie 100% ou une election 100% propre. qu’est ce que les americains vont encore nous dire africains?

Comments are closed.