Cour constitutionnelle : Jean Ping désavoue la France et l'UE ! - Times Gabon

Cour constitutionnelle : Jean Ping désavoue la France et l’UE !

by Malkolm Azizet Laisser une réponse 0

Jean Ping

Publier les résultats de l’élection présidentielle d’août dernier, “bureau de vote par bureau de vote”. C’était, en substance, la position de la communauté internationale avec comme figure de proue l’Union européenne (UE) et la France. De nombreux verbes tels que suggérer, recommander, exiger, insister, proposer ont été utilisés par l’UE et la classe politique française pour décrisper le climat politique gabonais. Pour elles, il s’agissait de recompter les voix dans l’ensemble des bureaux de vote (plus de 2 580) pour, in fine, publier les procès-verbaux de chaque bureau de vote. Le candidat malheureux Jean Ping désapprouve la proposition de ces institutions qui semblaient le favoriser.

Hier, le 8 septembre 2016, Jean Ping a saisi la Cour constitutionnelle pour introduire son recours. Le natif d’Omboué demande de recompter uniquement les bureaux de vote de la province du Haut-Ogooué. Une procédure qui vise clairement à stigmatiser la toute une province. Si dans la démarche de la France et l’UE, on pouvait lire un simulacre de vouloir réconcilier le peuple gabonais. Quant à celle de Jean Ping, elle divise de plus en plus le corps national. Les altogovéens se sentent pris à partie par Jean Ping qui, dans sa posture vise à opposer une ethnie au reste des communautés ethnolinguistiques du Gabon. La requête de Jean Ping a été enregistrée. La Cour constitutionnelle va l’étudier et se prononcer dans quinze jours.

timesgabon android