Marcher: le nouveau "waz" des vacances des opposants de la diaspora gabonaise - Times Gabon

Marcher: le nouveau “waz” des vacances des opposants de la diaspora gabonaise

October 2, 2016 - 16:48

by Obame-Mussavu Roger Laisser une réponse 1

Marcher: le nouveau "waz" des vacances des opposants de la diaspora gabonaise

Résident à l’étranger, comment s’occuper et faire passer le temps en attendant la reprise des cours ou du boulot? Les opposants de la diaspora gabonaise viennent de trouver une nouvelle formule inédite pour répondre à l’interrogation précédente: marcher dans les rues de leurs pays d’accueil. De Paris à New-York, tous ces compatriotes (dont la majorité est etudiante) qui paressent à se trouver une bricole des vacances pour arrondir les fins du mois et mettre un peu d’argent de coté pour préparer la rentrée académique préfèrent parader dans les rues.

Ce nouveau “waz” des vacances des opposants de la diaspora gabonaise est pour certains l’occasion de retrouver des amis pour papoter et faire du kongossa en se focalisant sur des intox. Pour les coureurs de jupons, se retrouver pour une marche est une grande opportunité pour se faire des nouvelles conquêtes. Un jeune compatriote résidant à Paris dont nous gardons l’anonymat nous a, par exemple, confié que depuis que l’opposition organise des marches dans la capitale française, il s’est déja chopé sept filles.

Certaines mairies et préfectures des pays hotes dans lesquels séjournent nos compatriotes commencent à s’agacer et deviennent de plus en plus réticents à accorder des autorisations pour manifester. Ces marches paralysent quelque peu les activités de certains opérateurs économiques situés sur les lieux où se tiennent généralement les manifestations. Peut-être que nos compatriotes devraient songer à se trouver déjà un autre “waz” des vacances?

timesgabon android

Comments (1)

  1. Il manifeste librement ils ont l’accord des autorités et les marches sont encadrées ici certains devraient être morts tuée par une armée non républicaine et une milice à la solde comme les faits sont têtus dans un passé récent pour faire bonne presse le chef de l’Etat par défaut avait demandé à kaddafi de quitter le pouvoir au motif que le peuple ne voulait plus de lui a la tête du pays et qu’il n’était pas question de massacrer son peuple alors qu’il n’y avait même pas d’élection or lui a fait plus vomi par tout un peuple. écrivez tout ce que voulez le peuple reste vigilant

Comments are closed.